TEMOIGNAGES

Florence Poulmarch psychologue Thérapeute à Pierrelatte Bourg Saint Andéol

Je remercie chacun de mes patients pour leur témoignage, pour la confiance qu’ils m’ont accordée lors de nos séances. Je suis très heureuse de les avoir accompagnés grâce aux divers outils thérapeutiques dont je dispose, ainsi que mon expérience. 

Florence Poulmarch

Cabinet de psychothérapie et Sophrologie Pierrelatte

Laetitia Andrieu, formatrice en thérapie brève, psychothérapeute, directrice de l’école de formation en thérapie brève L.Andrieu :

«  Riche de toutes ses années de formation et de ses qualités personnelles, je vous recommande Florence Poulmach pour un accompagnement très professionnel. » 

Alexandra C :

«  Florence nous a énormément aidé mon fils et moi… grâce à elle nous avons surmontés de difficiles épreuves . Je la recommande grandement elle est vraiment géniale et très professionnelle merci de votre aide encore Florence. » 

M. maman de Louis, 12 ans :

«  Mme Poulmarch m’a été conseillée par mon médecin traitant. Mon fils avait beaucoup de colère en lui, et son comportement à l’école s’en ressentait, depuis plusieurs années. Nous avions déjà consulté sans résultat réellement probant, et surtout sans comprendre ce qui pouvait se passer, qu’elle était la souffrance de Louis.

Dès les deux premières séances, Mme Poulmarch a compris la colère de Louis, qui venait de ma séparation avec son père quand il était bébé, et a pu traiter cette colère. Louis s’est senti compris, écouté et surtout a ressenti un immense soulagement après une séance de mouvements oculaires.

Depuis, Louis se sent plus calme et continue à aller voir Mme Poulmarch une fois par mois pour gérer son stress et avoir plus confiance en lui. » 

Laura, 36 ans :

«  Alors que je traversais une énième crise de boulimie, ayant depuis mon enfance des troubles alimentaires allant de la boulimie à l’anorexie selon les périodes, je cherchais un psychothérapeute et je suis tombée sur le site de Florence Poulmarch. J’ai eu un véritable « coup de coeur », seulement j’habite à 1H15 de Pierrelatte.
J’ai tout de même contacté Florence et nous avons convenu d’un rythme qui me convient parfaitement, je vais à son cabinet une séance sur deux et nous en faisons une par skype.

Je suis ravie de ce mode de fonctionnement. Florence m’a permis de comprendre mes troubles alimentaires et par la même de les traiter. Un grand merci à elle. » 

Emilie, 32 ans, maman de deux enfants :

«  J’étais une personne qui m’était devenu étrangère à moi-même. J’avais des angoisses, du stress permanent, un très gros manque de confiance en moi, une très mauvaise estime de moi-même et je culpabilisais tout le temps et pour tout.

Mon fils Matthieu, 7 ans avait les mêmes symptômes mais je m’inquiétais plus pour lui que pour moi-même. Donc sur le conseil, d’une personne de l’entourage de mon conjoint et moi- même nous avons décidé de prendre rendez-vous pour notre fils.
Pendant le rendez-vous, nous avons dû expliquer les problèmes et raconter la vie de notre fils depuis sa naissance pour pouvoir trouver la cause de ses problèmes, car en plus d’avoir eu les mêmes que les miens, il faisait de l’énurésie diurne et nocturne, de l’encoprésie et se dévaloriser tout le temps. En racontant la vie de mon fils à Florence, je me décomposais sur le fauteuil et quand on m’a demandé si mon fils se scarifiait, je me suis effondré sans pouvoir m’arrêter de pleurer (car lui ne s’est jamais scarifié, mais moi pendant mon adolescence OUI).

Donc Florence nous a expliqué que le mal être de notre fils venez de moi ou de mon conjoint. A partir de ce moment là, j’ai compris qu’il fallait que je commence les thérapies en même temps que mon fils, pour pouvoir le sauver lui et me sauver moi-même.

Donc j’ai commencé ma première séance est très rapidement Florence a constaté que mes problèmes venez de mon passé, je le savais déjà mais je niais l’évidence, car on m’avait éduqué dans le sens où il ne fallait pas se plaindre, ni être une personne faible ( pour résumé, j’étais dans mon enfance et jusqu’à l’âge de 31 ans sans cesse rabaisser). Au fur et à mesure que je venais à mes séances et que mon fils allait aux siennes, notre comportement a changé. Plus je me libéré des mes démons (si je peux appeler ça comme ça), plus l’état de mon fils s’améliorait. Une fois ma thérapie terminé, j’étais devenu une autre personne, la personne que j’ai toujours voulu être et que je suis toujours depuis. Mon fils quand à lui à fait un stage pendant l’été pour la confiance en soi et suite à ce stage il était devenu un autre petit garçon, celui que son papa et moi voulions voir et que lui voulais être (se sont ses propres mots).

Si à l’heure actuelle, je devais retourner en séances, je le referais sans hésiter.
Donc si j’ai un conseil à donner, n’hésiter pas foncer car la thérapie brève et la sophrologie pour ma part m’ont aidé.
Il ne faut pas hésiter, car moi en niant mon mal-être pendant des années, inconsciemment j’ai entrainer des personnes qui me sont cher dans mon tourment. » 

Elisabeth, 55 ans :

«  Après un problème cardiaque la méthode EMDR m’a permis d effacer de mon esprit les mots prononcés par le cardiologue (mots qui m ont effrayé et qui me revenaient sans cesse et m’empêchaient de vivre normalement ). Florence m a permis de relativiser et de refaire des projets de voyages (sans penser à avoir un hôpital très très proche.. . ). » 

Sylvie, 48 ans :

«  Il y a 2 ans j’ai fait un burn out suite à du harcèlement au travail. J’avais complètement perdu confiance en moi, je culpabilisais, impossible de reprendre le travail ou même de chercher un nouvel emploi, les peurs se sont multipliées: peur de la foule, de l’inconnu, de tomber malade… Je ne me reconnaissais plus.

Grâce à la thérapie avec Florence Poulmarch, j’ai pu surmonter mes peurs, déculpabiliser et me retrouver pleinement telle que je suis. J’ai retrouvé assez de confiance en moi pour entamer des démarches pour faire reconnaître le harcèlement et trouver un nouvel emploi.

Je remercie Florence pour son accompagnement, son écoute, son empathie. Elle m’a permis d’être celle que je suis vraiment. » 

Antoine, 27 ans :

«  Suite à une séparation difficile, je me suis retrouvé dans un état de profonde déprime. Florence a su accueillir ma souffrance et la comprendre et avec toutes les techniques qu’elle utilise, elle m’a permis de me reconstruire au fil des séances. J’ai fini par comprendre que cette séparation n’était pas un échec. Aujourd’hui j’ai rencontré une nouvelle compagne et j’ai retrouvé le goût de vivre. » 

Hélène V, 53 ans :

«  J’ai vécu des violences dans l’enfance qui me traumatisaient encore. Florence m’a permis de me libérer des traumatismes, mais aussi de comprendre mes modes de fonctionnement inconscient liés à mon vécu, et de les modifier. Aujourd’hui après quelques séances espacées de 15 jours, je me sens libérée et plus légère. Je continue à voir Florence une fois par mois environ et c’est du mieux être à chaque rendez-vous. » 

S.T, 39 ans :

«  Ma fille de 12 ans rencontrait de nombreuses phobies et angoisses. Une amie m’avait fortement conseillé de l’emmener chez Mme Poulmarch, car elle y avait elle même emmené son fils pour un problème d’énurésie.
Florence nous a accueilli toutes les deux et après une première consultation où ma fille s’est sentie comprise et où, pour ma part, je me suis sentie accueillie avec bienveillance dans mes difficultés de maman, nous avons continué à avancer ensemble, toutes les trois pour le bien- être de mon enfant.

Ma fille a adoré sa psychothérapeute, aujourd’hui elle va bien et elle sait que dés qu’elle en a besoin, Florence est là pour la recevoir. » 

Paul, 44 ans :

«  Après le suicide d’un de mes proches, Florence poulmarch m’a suivi et m’a permis de passer ce traumatisme, et d’accepter ce sur quoi je n’avais pas de pouvoir. » 

F.B, 38 ans :

«  Suite à un arrêt de travail pour dépression, j’ai été amené à rencontrer Mme Poulmarch, afin de mieux gérer un traumatisme professionnel.

J’ai vécu plusieurs séances d’hypnose, coaching thérapeutique et EMDR avec Florence qui m’ont considérablement soulagé de cette extrême souffrance.
Je la remercie sincèrement de son soutien et de son enseignement dans la gestion de la douleur physique et morale. » 

Laurence, 52 ans :

«  Je tiens à faire partager mon expérience afin d’aider les personnes à aller mieux, à aller bien et surtout reprendre goût à la vie!

Il y a 4 ans, j’ai été victime de violences conjugales avec coups, séquestration, humiliation, menaces de viol, de mort…cet événement a duré plusieurs heures. J’ai réussi à m’enfuir de la maison et me réfugier chez des voisins au beau milieu de la nuit. J’ai eu la sensation de toucher la mort de très près.

Un médecin m’a diagnostiquée en état de stress post traumatique, avec les symptômes tels que hyper vigilance, reviviscence, évitement, repli sur soi, cauchemars, et j’en passe…

Ensuite, ce fut un long parcours judiciaire, l’auteur des violences a été condamné (au bout d’un an), oui, ce fut un soulagement (j’étais reconnue victime), mais mes symptômes et mon mal être étaient toujours présents, j’ai alors commencé des séances chez un psychologue 6 mois plus tard. Je parlais, parlais, écoutais, mais je n’allais pas mieux. J’ai alors fait beaucoup de recherches sur cet état de stress post traumatique et surtout sur les thérapies le concernant. J’ai pris connaissance de l’EMDR, j’ai acheté un livre afin de bien comprendre, j’avoue que c’est assez flou de l’extérieur. J’ai ensuite pris contact avec Florence poulmarch pour prendre rendez vous.

Cette thérapie a duré 5 mois , à raison d’une séance tous les 15 jours – 3 semaines, les symptômes ont progressivement diminués puis disparus! » 

Quelques témoignages recueillis sur la page facebook du cabinet suite à une publication sur la technique par mouvements oculaires EMDR:

Laetitia B : « Une renaissance et une liberté d’action qui permet de soulager – vraiment efficace » 

Laetitia S : «  Je conseille également, réel résultats sur ma fille et moi-même , merci. » 

Marie-Laure C : «  et ça marche ! merci Florence » 

Sandrine R :  «  C’est un « outil » extraordinaire !!! Merci Florence »